Portrait de la Génération C : hyperconnectée et en contact continu (enquête Ipsos Santé)

téléphone mobile de type smartphoneLa thématique de la 8e étude quantitative annuelle Adolescences d’Ipsos Santé pour la Fondation Pfizer est : les différences intergénérationnelles. Elle confronte sur le même sujet les avis d’adolescents et d’adultes. Cette approche en regards croisés permet de mettre en relief les points de vue, perceptions et vécus des jeunes aux opinions des adultes. Un chapitre de l’enquête est consacré aux pratiques connectées des adolescents (de 15 à 18 ans). Les principaux résultats sont consignés dans un document de synthèse (en pdf, 8 pages) : Résultats de l’étude quantitative 2012 Ipsos Santé pour la Fondation Pfizer.

Génération C : génération hyper connectée, en contact continu

Les adolescents interrogés sont nés entre 1994 et 1997. Ils ont donc grandi avec les nouvelles technologies. Ils jouissent (le plus souvent), certains depuis l’enfance, d’équipements multiples.

C’est une génération connectée, trait consensuellement reconnu par une majorité d’adolescents et d’adultes. Ils consacrent un temps important chaque jour connecté à des nouveaux médias : en tout, 5h30 en moyenne sur un jour de semaine. Ils s’orientent prioritairement vers des médias interactifs, qui leur permettent de concrétiser leur besoin étendu de sociabilité avec leurs pairs. Les adultes sont plus portés sur des médias de consommation passive comme la télévision et même lorsqu’ils utilisent internet ; c’est moins pour échanger avec d’autres que pour accéder à de l’information.

Ainsi les nouveaux médias sont utilisés pour leur permettre de concrétiser leur idéal de fusion avec leur entourage, ne jamais quitter leurs amis. Aussi, si les moyens changent par rapport aux générations précédentes, le besoin fondamental reste le même : à cet âge de la vie, le besoin de socialisation dans un groupe de pairs est très puissant. « Les générations passées n’ont pas eu d’autres moyens que de faire le mur pour retrouver leurs amis, les adolescents d’aujourd’hui eux ont un Smartphone ou un ordinateur portable pour passer la nuit entre eux… »

83 SMS reçus et émis par jour pour un adolescent en France

En moyenne, un adolescent utilise chaque jour 10 fois plus de SMS qu’un adulte : il reçoit et émet au total en moyenne 83 SMS. Il aura reçu des articles ou contacté au total 15 amis sur les réseaux sociaux (l’enquête Junior Connect Ipsos compte en moyenne 172 amis pour les 13-19 ans).

Ces usages extensifs des nouvelles technologies ne se font pas au détriment des modes de communication traditionnels pour la quasi-totalité des adolescents. Il y a plutôt continuum dans la relation, aussi la relation par des échanges en face à face reste le standard auquel les adolescents consacrent généralement le plus de temps. Les nouvelles technologies sont davantage un moyen de prolonger le lien humain qui reste bien présent dans le quotidien des adolescents : citons pour preuve le nombre d’amis rencontrés par jour physiquement 2 fois plus important que celui des adultes, 11 vs. 5.

Autres illustrations : ils consacrent 2h30 chaque jour en moyenne à parler en face à face à des amis, presque autant devant un ordinateur et près de 1h15 en moyenne sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, ils sont plus nombreux que les adultes à considérer les échanges en face à face indispensables à leur vie (71%) que les adultes (66%).

Ce sont en particulier les adolescents présentant des signes de faiblesse qui tendent à surinvestir les technologies au détriment de la relation physique. Il semblerait que les adolescents qui « vont mal » (score de bien-être faible) développent des conduites adaptatives vis-à-vis des TIC pour se protéger, mais qui en même temps les enferment dans une « bulle technologique », entretenant leur isolement vis-à-vis des autres adolescents et des adultes de leur entourage. Ce sont ces derniers qui expriment volontairement des besoins d’accompagnement pour gérer ces outils.

Méthodologie d’enquête

807 adolescents de 15 à 18 ans ont été interrogés par Internet constituant un échantillon national représentatif, selon la méthode des quotas de sexe, âge, région, catégorie d’agglomération et niveau de diplôme. 822 adultes de 25 ans et plus ont été interrogés via Internet constituant un échantillon national représentatif selon la méthode des quotas de sexe, d’âge, région, catégorie d’agglomération et profession du chef de famille. Les interviews ont été réalisées du 12 au 18 janvier pour les adultes et du 12 au 19 janvier 2012 pour les adolescents.

.

Licence : Lire la licence dans une nouvelle fenêtre Creative Commons by-nc-sa
Géographie : France

Mots-clés : , , , ,

Ressources similaires



Poster un commentaire

Merci de vous inscrire ou de vous connecter pour rédiger un commentaire.

 

Formations animateurs

Exporter le widget

Suivre NetPublic

  • S'abonner au flux RSS
  • La galerie photos NetPublic sur Flickr (site externe)
  • NetPublic sur Twitter (site externe)
  • NetPublic sur Facebook (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Dailymotion (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Youtube (site externe)
  • NetPublic sur Google+ (site externe)

Pour s’abonner, inscrire votre adresse électronique :

Se connecter

Pour poster un contenu, participer au forum






S'inscrire   -   Mot de passe oublié ?

Forum

Aller sur le forum Net Public (Nouvelle fenêtre)
Espace de discussion