Le rôle de l’autre dans la construction des savoirs pour « apprendre » le numérique

clavierPionnière des Espaces Publics Numériques, coordinatrice de l’Espace Multimédia de la Ville de Ploemeur (56) pendant de nombreuses années, Gwénaëlle André-Bras est actuellement chercheuse au Canada.

Récemment, elle a publié un article scientifique très intéressant co-signé avec Frédérik Lesage ici en libre consultation The social constructivist mode of operation for personal computing (Le mode de fonctionnement socio-constructiviste pour l’informatique personnelle), autrement qui met l’accent sur le rôle de l’autre dans la construction des savoirs.

Informatique personnelle et pédagogies socio-constructivistes

Cet article est issu d’une enquête exploratoire visant à comprendre l’influence des pédagogies socio-constructivistes sur l’émergence de l’informatique personnelle depuis la moitié jusqu’à la fin du vingtième siècle. L’objectif de cette recherche est double.

Le premier est de mettre en avant la manière dont ces théories pédagogiques ont été appliquées dans le développement de l’interaction Homme-Ordinateur dans le cadre de l’informatique personnelle.

Le second est de montrer comment le socio-constructivisme en tant que théorie de la connaissance liant éducation et esprit démocratique, s’ancre comme un mode opératoire chez les premiers praticiens de l’informatique personnelle, avant d’être repris et adapté par le modèle capitaliste de production et de distribution.

Ce double objectif nous permet de conclure que le mode opératoire socio-constructiviste de l’informatique personnelle est devenu une technologie du soi qui privilégie l’interaction dans l’intérêt de l’interaction elle-même. Ce papier s’achève par une discussion sur les conséquences d’une telle conceptualisation et sur comment nous comprenons l’informatique personnelle comme une pédagogie publique avant d’élaborer sur les implications potentielles d’une prochaine recherche.

A propos des chercheurs

Frédérik Lesage est Professeur Assistant à l’Ecole de Communication de l’Université Simon Fraser (SFU) Ses récentes recherches portent sur les cultures numériques dans le langage commun et le quotidien de chacun. Son tout dernier travail applique la théorie de la médiation sur comment les programmes destinés à un public large comme Photoshop permettent mais aussi contraignent la pensée critique dans les cultures contemporaines.

Gwénaëlle André est assistante de recherche à l’école de communication de l’université Simone Fraser et à la faculté d’Education à l’université d’Alberta. Après plus de 10 ans dans la médiation numérique, elle a complété un Master en Science de l’Education à l’Université de Rennes 2 sur le thème : Adolescents et numérique : quelles sociabilités ? En s’intéressant à comment les adolescents utilisaient le numérique pour créer, partager dans le but de construire leur propre image et de socialiser. Ses recherches actuelles portent sur l’usage des technologies par les adolescents ainsi que sur l’influence des théories pédagogiques sur le développement de l’informatique personnelle.

Remerciements : Gwénaëlle André-Bras.

AddInto

Licence : Lire la licence dans une nouvelle fenêtre Creative Commons by-nc-sa
Géographie : International

Tags: , , , ,

Ressources similaires



Poster un commentaire

Merci de vous inscrire ou de vous connecter pour rédiger un commentaire.

 

Formations animateurs

Exporter le widget

Suivre NetPublic

  • S'abonner au flux RSS
  • NetPublic sur Twitter (site externe)
  • NetPublic sur LinkedIn (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Dailymotion (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Youtube (site externe)
  • NetPublic sur Google+ (site externe)
  • NetPublic sur Scoop.it (site externe)
  • La galerie photos NetPublic sur Flickr (site externe)

Facebook

Se connecter

Pour poster un contenu, participer au forum






S'inscrire   -   Mot de passe oublié ?

Forum

Aller sur le forum Net Public (Nouvelle fenêtre)
Espace de discussion