Publications et études tagged with 'recherche'
Trier par : Auteur | Date | Titre

INA Global, revue des industries créatives et des médias avec rubriques Numérique et Jeux Vidéo

Pages de rubriques d'INA GlobalINA Global ? l’Institut National de l’Audiovisuel (INA) a lancé ce lundi soir à Paris un nouveau site internet : INA Global, la Revue des industries créatives et des médias. Ce site bilingue (français/anglais) et entièrement gratuit s’inscrit dès sa naissance dans la référence : il rassemble une équipe d’environ 400 chercheurs et experts présents dans une trentaine de pays et couvre l’ensemble des secteurs des industries créatives, des industries de contenus, des médias et une large place consacrée à Internet.

INA Global se veut : un observatoire des industries créatives, des médias d’Internet ; un dispositif d’informations, d’analyses et de statistiques ; un portail avec une forte dimension internationale ; un projet qui s’inscrit pleinement dans les missions de l’INA ; un observatoire rendu nécessaire par la mondialisation et la démocratisation d’Internet. (suite…)

Usages des TIC et pratiques d’empowerment des personnes en situation de disqualification sociale dans les EPN Bretons, thèse de Mickaël Le Mentec

logo Marsouin

Ce n’est pas tous les jours qu’une thèse est présentée sur une problématique liée aux EPN (Espaces Publics Numériques) : Mickaël Le Mentec, doctorant en sciences de l’éducation et membre de M@rsouin soutiendra publiquement ses travaux le 29 septembre dans la salle des thèses de la Présidence de l’Université Rennes 2.

Dans un article du 6 septembre 2010, le site Marsouin.org indique l’intitulé de la thèse : Usages des TIC et pratiques d’empowerment des personnes en situation de disqualification sociale dans les EPN Bretons dont voici le résumé :

« Depuis la fin des années quatre-vingt-dix, les technologies de l’information et de la communication (TIC) envahissent tous les secteurs de la vie sociale, professionnelle ou culturelle. Pour éviter qu’un fossé numérique se creuse, les espaces publics numériques (EPN) ont été créés dès 1998 afin de permettre à toutes les personnes qui le souhaitent de bénéficier d’un accès accompagné aux TIC. Ces espaces ont aujourd’hui, malgré eux, la mission délicate d’accompagner certains publics qui se trouvent dans l’obligation d’utiliser ces outils numériques, en l’occurrence les demandeurs d’emploi pour lesquels l’usage d’Internet et autres logiciels sont devenus des outils indispensables à leurs démarches de retour à l’emploi. Face à un système de retour à l’emploi qui semble privilégier une logique de traitement des dossiers sur des critères d’efficacité quantitatifs au détriment de l’accompagnement, ce travail de recherche montre comment le public des disqualifiés sociaux s’approprient ces lieux de diffusion du numérique pour développer des usages des TIC et des pratiques d’empowerment afin de se libérer de l’assistance exercée par l’institution »

Le cheminement de recherche de Mickaël Le Mentec est marqué par plusieurs étapes de restitution.

En 2009…

Le jeune chercheur (en Doctorat Sciences de l’Education, Telecom Bretagne) marquait son intérêt sur la question de « La dimension d’insertion dans les EPN de Bretagne », une question qui résonne bien au-delà de cette région française tant ses préoccupations sont le plus souvent au coeur des projets locaux de création et de fonctionnement des Espaces Publics Numériques.

Son travail présentait sous forme d’un poster de recherche représentant un arbre (au format pdf), les pistes formalisées de ses réflexions et résultats. Ce document a été édité en mai 2009 pour la journée des Thésards de Telecom Bretagne. Thématique développée par ce chercheur : « Entre inclusion numérique et insertion sociale : les usages des TIC par les personnes en situation de disqualification sociale dans les EPN de Bretagne ».

« L’analyse des résultats permettra d’identifier du point de vue des usagers et à travers leurs pratiques, ce qui relève de l’inclusion numérique et de l’insertion sociale. Elle a pour second objectif d’observer comment les EPN s’intègrent dans des dispositifs « classiques » d’insertion et de déterminer quelle(s) réponse(s) ils donnent en matière de lutte contre l’exclusion numérique et sociale. »

Voici alors la liste des pistes envisagées par Mickaël Le Mentec :

  • Partenariat : EPN complémentaires
  • Temps : de loisir, de recherche
  • Empowerment : stratégie personnelle
  • Lien social : dans l’espace, via les TIC
  • Représentations des TIC : outils indispensables, réticence, outils pratiques
  • Encadrement et accompagnement : approche individualisée
  • Accès : gratuité, horaires
  • Activités d’aide à l’insertion professionnelle : P@T, ANPE, Mission Locale
  • Motivations : Equipement, liberté dans les usages
  • Accès : gratuité, horaires
  • Environnement : stigmate

La recherche de Mickaël Le Mentec s’établit alors à partir d’une enquête qualitative, d’entretiens exploratoires et entretiens usagers.

En 2008…

En 2008, à l’occasion du Forum des usages de Brest, la session E-Inclusion « pratiques et compréhension » permettait de donner un large temps de parole à Mickael Le Mentec pour la présentation de l’Enquête quantitative « Animateurs et EPN en Bretagne » (Marsouin, mars 2008), un travail de recherche alors en cours sur « La dimension d’insertion dans les EPN de Bretagne ».

Une enquête Marsouin avait été lancée par questionnaire auprès des EPN en Bretagne de novembre 2007 à mars 2008. 164 questionnaires ont été recueillis.

Quelques résultats (partiels) de cette enquête scientifique :

  • En terme d’accessibilité, on se questionne sur le positionnement de l’EPN (géographique, situation…). Au niveau de l’équipement, des outils appropriés sont nécessaires pour tous types de publics (handicap…).
  • La question des coûts : 84% des EPN bretons déclarent proposer un accès gratuit aux demandeurs d’emploi.
  • Le profil des animateurs est très hétérogène. Le statut de l’animateur jouerait un rôle important dans les capacités des EPN à « traiter » l’exclusion.
  • Disponibilité : 30 % des EPN sont ouverts entre 10 et 20 heures par semaine.
  • L’insertion sociale par activité : 43% des EPN déclarent proposer des activités d’aide et d’accompagnement à l’insertion sociale et 36% des Espaces Publics Numériques prennent des dispositions spécifiques en faveur des demandeurs d’emploi, ceci étant inscrit dans une logique de proximité.
  • Les partenariats sont essentiels pour un EPN pour lancer des démarches d’insertion. 11% des Espaces Publics Numériques bretons répondant et participant à des actions avec les maisons de l’emploi.

Sur la recherche de Mickaël Le Mentec, on peut consulter sa communication lors des Doctoriales 2008 : « De la fracture numérique à la cyber-citoyenneté : Les usages des exclus dans les EPN de Bretagne« (article en pdf, 10 pages) et le poster lors du séminaire de recherche Marsouin 2008 (image png) : « De la fracture numérique à la cyber-citoyenneté : Les Usages des TIC par les exclus dans les EPN de Bretagne« .

Les usages de l’internet mobile, nouvelle enquête ethnographique avec 7 enseignements comme résultats

iphone 4

« Le smartphone, un « investissement identitaire renouvelé » », c’est le titre d’un article daté du 1er septembre 2010, pour LeMonde.fr sous la plume de la journaliste Cécile Ducourtieux qui fait état des résultats d’un travail de recherche sous la forme d’une enquête ethnographique conduit pour l’opérateur Virgin Mobile : « Les usages de l’Internet mobile » conduite par Laurence Allard (Maîtresse de conférences en Sciences de la Communication – Université Lille 3 – UFR Arts et Culture), Olivier Aïm (Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Paris IV –CELSA) et Joëlle Menrath (société Discours & Pratique) et qui a fait l’objet d’une conférence fin août à Paris.

Il nous est communiqué les résultats de cette enquête sous la forme d’un document en pdf de 21 pages librement téléchargeable à cette adresse.

La méthodologie retenue : 30 entretiens d’utilisateurs d’Internet mobile entre 15 et 40 ans, des entretiens en mode direct auprès de plus de 50 observateurs observés et des observations de situation d’usage courantes au quotidien (transport, café, sortie des lycées, rue, en situation professionnelle, avec des amis et en famille…) avec 3 terrains d’enquête : Paris et sa proche banlieue, une cité d’Aulnay-sous-Bois (93) et Strasbourg et son agglomération.

Les résultats de l’enquête tendent à démystifier l’utilisation du téléphone portable connecté et présente des résultats qui montrent tour à tour :

  • la dimension symbolique de la possession d’un téléphone portable (de marque) connecté à Internet ;
  • la large diffusion des applications et un « nouveau » type de navigation davantage marqué par des applications que par l’utilisation du Web traditionnel ;
  • l’aspect relationnel essentiel dans l’usage de la téléphonie portable connectée et la diversité de l’engagement relationnel (plusieurs modes d’utilisation) ;
  • l’écriture est l’une des utilisations phares du mobile connecté (se souvenir d’une idée, agenda…) qui le fait nouveau support de mémoire (hypomnêmata),
  • une communication écrite mobile qui va du flux de pensées à l’intelligence des convenances en passant par la conscience des fluctuations de l’attention.

Il est également présenté la symbolique et l’affect liés aux 3 acteurs majoritaires (systèmes d’exploitation) de l’internet mobile connecté : iPhone, BlackBerry et Android.

7 principaux enseignements de l’enquête « Les usages de l’Internet mobile »

Les résultats sont l’enquête sont résumés par l’équipe de recherche sous la forme de 7 principaux enseignements :

« 1. A rebours de l’image publicitaire d’une gamme infinie d’applis interchangeables, chaque utilisateur ne visite qu’un petit nombre de site et d’applis, mais en usant de modes d’accès multiples : cet usage ciblé, très différent de celui de l’Internet fixe, témoigne d’une agilité qui vise à adapter au mieux l’accès à ses besoins.

2. Le smartphone connecté est un dispositif à plusieurs entrées, auquel on demande d’être «globalement» performant : le terminal, le forfait, le réseau, l’autonomie (la «durée de vie», comme disent nos plus jeunes interviewés) fonctionnent en système pour les utilisateurs – la performance de l’une des dimensions compensant la déficience de l’autre.

3. Après une période de démocratisation du mobile, où l’outil avait perdu de son lustre statutaire, il donne lieu aujourd’hui à un investissement identitaire renouvelé : posséder un iPhoneou un Blakberry, c’est prendre position dans ce que certains appellent une « guerre», aussi lourde d’enjeux que, naguère, la bataille «PC / Mac».

4. Internet mobile n’est pas un simple ersatz d’Internet fixe : il est associé à de tout autres modalités d’actions, qui mobilisent des degrés d’engagements faibles et s’entrelacent facilement avec toutes les situations de la vie courante.

5. Le succès de l’Internet mobile repose sur l’intérêt pour des dispositifs permettant de jouer sur plusieurs tableaux relationnels.

6. Les smartphones sont des instruments au service de l’«écriture généralisée». Ce faisant, ils offrent une prise sur le temps, devenu matière à formulations et à manipulations.

7. Enfin, l’usage des smartphones montre une fois de plus que les utilisateurs ne se contentent pas de réaliser ce que la technologie rend possible : le sens des convenances sociales et professionnelles, agencées avec une conscience nouvelle des fluctuations de l’attention, conditionne fortement l’utilisation de ces nouvelles machines à écrire. »

(Remerciements à Laurence Allard pour la communication de la présentation des résultats finaux de cette enquête etnographique).

Flash Informatique de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne avec un numéro spécial Société 2.0

Logo du magazine Flash Informatique

Depuis 1993, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne – EPFL (Suisse) édite une publication à périodicité mensuelle nommée Flash Informatique, avec un tirage papier de 4000 exemplaires en moyenne et également distribuée gracieusement par courrier électronique (pour s’abonner : envoyer un simple message sans objet ni contenu à l’adresse suivante : fi-subscribe@listes.epfl.ch ) ou consultable en ligne (archives y compris) sur le site de l’EPFL (en pdf pour un numéro complet, en version pda, ou article par article dans une version web classique).

Cette « revue (est) consacrée aux expériences réalisées sur les différents outils informatiques ». Plus significativement, Flash Informatique est une publication regroupant des articles de scientifiques, chercheurs et spécialistes de l’informatique et de l’internet au sens large proposant des articles de fond soit sur la technique, les utilisations des technologies ou encore sur des thématiques liées à l’actualité et à l’avenir de ces domaines. Réflexion et pratique s’y croisent volontiers et c’est bien ce qui fait l’une des richesses de ce magazine.

Pour les EPN (Espaces Publics Numériques), c’est l’occasion de poser un regard différent sur les technologies qui nous entourent avec recul critique et analyse de fond sur des objets techniques, des logiciels, services en ligne et tendances des réseaux. Chaque article est judicieusement marqué de 1 à 3 piments représentant les publics visés : tout public, public averti, expert.

La dernière édition de Flash Informatique (Juin 2010) s’intéresse notamment à la mobilité : l’Ipad, fenêtre sur Internet ou encore à une préoccupation légitime Smartphone volé ? Smartphone vidé !

Numéro spécial : Société 2.0

Ce numéro de juin 2010 est complété par un numéro spécial Eté : Société 2.0 téléchargeable ici en pdf (52 pages) d’actualité. On y découvre :

  • Qui est l’utilisateur 2.0 ?
  • Comment la géolocalisation change notre rapport aux autres ;
  • Comment des citoyens s’emparent des données publiques pour faire un monde plus ouvert et participatif ;
  • Qu’est-ce que l’hameçonnage social ou le vol d’identité 2.0 ?
  • Comment certains utilisent les réseaux sociaux pour résister ;
  • Comment utiliser son smartphone de manière active, notamment à travers le projet OpenStreetMap ;
  • Comment les institutions, les bibliothèques utilisent ces nouveaux outils ;
 

Formations animateurs

Exporter le widget

Suivre NetPublic

  • S'abonner au flux RSS
  • NetPublic sur Twitter (site externe)
  • NetPublic sur LinkedIn (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Dailymotion (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Youtube (site externe)
  • NetPublic sur Google+ (site externe)
  • NetPublic sur Scoop.it (site externe)
  • La galerie photos NetPublic sur Flickr (site externe)

Facebook

Se connecter

Pour poster un contenu, participer au forum






S'inscrire   -   Mot de passe oublié ?

Forum

Aller sur le forum Net Public (Nouvelle fenêtre)
Espace de discussion