Résultats de recherche ‘art’
Trier par : Auteur | Date | Titre

Douche Froide, film participatif de Benoît Mariage, projet d’éducation populaire avec les habitants d’Yvoir et l’EPN communal

Tournage de Douche FroideC’est un projet de création culturelle dans lequel un EPN (espace public numérique) a été fortement impliqué. Cela se passe en Belgique à Yvoir. Lundi après lundi, en 2009 et 2010, des acteurs amateurs (demandeurs d’asile, habitants de la commune, usagers de l’EPN) ont travaillé sur un court métrage de 28 minutes (en 16/9) avec le célèbre réalisateur Belge de cinéma Benoît Mariage et son équipe.

Ateliers d’écriture, composition du scénario, casting, tournage, montage, son, réalisation… Cette expérience de mixité sociale a réuni des personnes d’horizons fort divers pour un projet commun aujourd’hui finalisé : le film « Douche Froide » à découvrir aujourd’hui sur le site officiel du projet.

(suite…)

10 tutoriels : photo numérique, tablettes et smartphones, création de site…

galerieLe site de l’EPN Cybercentre de Guérande (service municipal de la Ville de Guérande) poursuit la réalisation de guides pratiques sur l’informatique et l’Internet qui correspondent aux séquences d’initiation et ateliers de perfectionnement délivrés au sein de l’espace public numérique pour le grand public.

Ces fiches pratiques et tutoriels conçus par les animateurs multimédia sont mis à disposition en ligne gracieusement pour tous les internautes et mobinautes.

Les tutoriels sont désormais consultables et téléchargeables via le nouveau site du Cybercentre de Guérande mis en ligne en mars 2014.

(suite…)

Lancement de Paroles de chansons, le premier service légal de consultation de paroles de chansons en France

capture d'écran de la page d'accueil de paroles de chansons

Le 13 juillet, vient d’être lancé « Paroles de chansons« , le premier service légal gratuit de consultation de paroles de chansons en France. Ce site comprend déjà un catalogue gratuit de 7000 oeuvres francophones et est hébergé par le portail Voilà à l’adresse générique http://paroles.voila.fr .

Pour proposer ce service, Orange s’est associé avec la Chambre Syndicale de l’Edition Musicale (CSDEM) avec comme objectif de mettre en ligne le premier service légal de consultation de paroles de chansons en France. Paroles de Chansons sera également disponible à la rentrée sur orange.fr (rubrique musique) et sur mobile. A terme, le catalogue sera enrichi de chansons du répertoire international.

Découvrez le nouveau service Paroles de Chansons via cette vidéo explicative.

Paroles de Chansons est interrogeable via un moteur de recherche intere (en tapant son titre, l’artiste un extrait de parole). Le service peut être aussi interrogé par genre musical, par mots clefs et via un Top Paroles de Chansons.

Un service qui sera apprécié par les bibliothèques, médiathèques et discothèques ainsi que par les EPN (Espaces Publics Numériques).

Crédit photo : Orange.fr.

Accompagnement des artistes en démarche de professionnalisation dans les EPN Cyber-Base de Lomme (59)

realisation d'un site par l'EPN Cyber-Base de LommeLa ville de Lomme s’est associée à la Maison de l’emploi de Lille afin d’apporter un soutien aux artistes régionaux bénéficiaires du RSA, en démarche de professionalisation.

Concrètement, la cyber-base Délivrance de Lomme propose aux artistes un accompagnement méthodologique et technique. (suite…)

OUCIPO, atelier innovant créatif avec plateau de jeu interactif à l’EPN de la MCL de Gauchy (02)

groupe d'enfants devant l'écran d'OucipoOUCIPO (référence à l’Oulipo) : Détourner des images à partir de textes (un labyrinthe de mots, de sons, de phrases, de paragraphes, de livres ou poésies) :

Oulipo : OUvroir (atelier) de LIttérature POtentielle : Mouvement littéraire du XXe Siècle qui permet de s’amuser à créer des textes autour de mots imposés.

OUCIPO : OUvroir de CInéma POtentiel : le but est de créer des séquences avec les contraintes d’images, de sons et de mots.

Il s’agit d’un plateau de jeu avec des cases, équipé d’un vidéoprojecteur diffusant des séquences vidéos, en ayant la possibilité d’y mêler des sons pré-enregistrés et d’insérer du texte sur l’ensemble. (suite…)

Les 50 meilleurs sites d’artistes, un dossier de Beaux Arts magazine

couverture de Beaux Arts MagazineDans son édition de février 2011, le magazine papier Beaux Arts Magazine consacre un dossier de 11 pages sur l’Art et le Web « Les 50 meilleurs sites d’artistes » avec des repères pour découvrir des espaces Web où les oeuvres sont présentées avec choix et également sur la manière d’exposer sur le Web.

C’est d’abord à une interrogation sur comment les artistes utilisent le Web aujourd’hui ? Quels types de sites créent-ils ? Y a-t-il un autoportrait de l’artiste sur l’Internet ? Pas d’uniformité mais une diversité foisonnante et un monde de l’Art réel qui n’a pas été supplanté avec l’arrivée de l’internet grand public. Reflet de leur travail pour certains, jeux avec le spectateur-internaute devenant créateur dans une interaction pour d’autres, ce mini-guide explore la multitude de manières pour les artistes d’aborder Internet aujourd’hui. Du côté de l’internaute, tout dépend bien évidemment de ce qui est recherché voire espéré. Le site n’est d’ailleurs pas forcément le terrain de prédilection des artistes présents sur le Web : les réseaux sociaux (Facebook, FlickR, MySpace…) constituent des espaces à appréhender tout comme les applications mobiles de plus en plus prisées.

Ce dossier « Les 50 meilleurs sites d’artistes » est chapitré en 6 parties en fonction du choix des éditeurs des mêmes sites :

1. Les sites où l’on peut voir l’oeuvre intégrale de l’artiste :

C’est le cas de feu le peintre californien Ed Ruscha avec un site qui s’étoffe progressivement et une section « Missing » où sont lancés des avis de recherche d’oeuvres. Démarche originale, l’artiste Jenny Holzer propose de découvrir sa poésie via des photos de projection de ses textes.

2. Les sites les plus créatifs

Effets visuels et sonores marquent souvent ces sites avec la volonté de créer un espace d’exposition virtuel différent tel Fabrice Hyber et les goutelettes vertes et sonores qui tourbillonnent sur son site Hyber.tv ou un décor revisité façon Sim City pour l’artiste belge Wim Delvoye dont  les bâtiments symbolisent les types de travaux.

3. Les sites qui montrent l’atelier de l’artiste

Ces espaces Web reconstruisent l’univers créatif de l’artiste : l’atelier et les coulisses de la création. Ainsi, les frères Chapman affichent jour après jour l’état de leur atelier au sein d’une rubrique dédiée : « What we’re working on right this very minute » et l’artiste de street art JR montre des images insolites de ses affichages publics et de la dégradation de ses oeuvres.

4. Les sites interactifs et délirants

Là ou le site est une oeuvre à part entière, c’est l’objet même de cette catégorie. L’artiste grec Miltos Manetas s’est rendu célèbre avec le site JacksonPollock.org pour composer une oeuvre en ligne à la manière de Pollock et décliné désormais en appli mobile iOS : « Jackson Pollock ». On peut aussi monter dans le carrousel du fameux diaporama de Pierre Leguillon pour une projection privée.

5. Les sites où l’on parle ou tchatte

Souvent basés sur des blogs ou des espaces d’échanges liés aux réseaux sociaux, ces sites sont avant tout multi-média : sons, vidéo, photos, infos. C’est l’actualité qui y prime comme le besoin de faire partie d’une communauté autour de l’artiste. Matthieu Laurette présente un site « bureau d’ordinateur » avec ses fichiers, des papiers qui traînent, des brouillons avec une esthétique très dépouillée. Terence Koh livre, quant à lui, des haïkus de ses travaux via des lapins animés et des fonds musicaux triés sur le volet.

6. Les sites « bibliothèques »

Des moteurs de recherche spécialisés ou annuaires dédiés au monde de l’Art et souvent faisant office de catalogues d’oeuvres commentées par des spécialistes d’un genre ou d’une technique. Par exemple, la Video Data Bank propose une vaste collection d’artistes contemporains ou encore Documents d’artistes, base de données de l’activité de 200 artistes visuels de Provence-Alpes-Côte-d Azur et qui existe depuis 1999.

Un dossier complet pour découvrir et/ou explorer le Web d’une autre manière pour les internautes et donc aussi les publics des EPN (espaces publics numériques).

Apprendre à utiliser une souris, c’est tout un Art avec IOGraph

rendu avec l'utilisation de IOGraph

La prise en main de l’objet ordinateur par les publics néophytes est synonyme d’un passage quasi-obligé : l’apprentissage du maniement de la souris ; pas évident au départ de saisir ce périphérique et de le faire bouger avec dextérité pour déclencher des commandes ou des choix.

Un logiciel gratuiciel rend l’expérience du maniement de la souris différent : IOGraph (anciennement MousePath) développé par Anatoly Zenkov dessine le tracé de la souris pendant un temps donné.

Via une fenêtre s’affichant, un bouton d’enregistrement se présente… A déclencher pour enregistrer les mouvements et au bout du compte, créer une oeuvre d’Art de ces dizaines voire centaines ou milliers de mouvements de souris, IOGraph enregistrant une copie du tracé en générant une image au format PNG.

Une manière différente de voir le maniement de la souris et son apprentissage. Pour les utilisateurs confirmés, c’est aussi une manière d’observer a posteriori quelles sont les zones les plus visitées sur un écran avec une simple souris. IOGraph est compatible Windows XP, Windows Vista et Windows 7.

Crédit Illustration : Fichier généré avec IOGraph utilisé sur une période donnée par son développeur Anatoly Zenkov.

Ateliers au Centre Pompidou pour écrire des articles sur Wikipédia

Atelier Wikipédia au Centre PompidouLe Centre Pompidou et Wikimédia France ont organisé des ateliers afin d’améliorer le contenu d’articles de Wikipédia sur des œuvres contemporaines. L’enjeu est double : pour Wikimédia, bénéficier de l’accompagnement d’experts et obtenir pour ses contributeurs un accès privilégié aux œuvres afin d’améliorer les articles sur un thème où la marge de progression est importante. Pour le Centre Pompidou, pouvoir réutiliser des textes de qualité, notamment dans le cadre d’une application de visite sur smartphone.

(suite…)

Twittérature : Des collégiens de Soyaux (16) ne badinent pas avec Twitter

Comment relier la littérature et les technologies ? 55 élèves de deux classes de 3e du Collège Romain Rolland à Soyaux (Charente) ont lancé un projet original en avril 2010 avec leur professeur de Français, Christine Mesnard… Une oeuvre de Twittérature, c’est-à-dire une création à partir de phrases et de citations de 140 signes tout au plus, s’assimilant à la limitation technique et éditoriale de la longueur des messages sur le service Twitter : « La twittérature au collège : des livres relus à la façon du réseau social twitter, résumés en 140 signes maximum ».

Ce livre « On ne badine pas avec Twitter » disponible gracieusement en ligne signe la prouesse d’écriture d’élèves motivés par un projet en commun : humour, sens de la formule, analogie, métaphore, image… Les figures de style de la littérature française sont ainsi explorés en de très courtes phrases et mises en page en revisitant des classiques livresques.

Pour des élèves plus habitués à l’utilisation de Facebook que de Twitter, ils retrouvent là une forme pas si éloignée du message à faire figurer sur son wall (« mur » Facebook). Certains jeunes reprennent également des citations qu’ils ont préférées dans le programme de l’année.

97 pages de « On ne badine pas avec Twitter » à feuilleter, tout en gazouillis de 140 caractères (pas plus) où l’on côtoie tour à tour Jean Anouilh et Antigone (« Comprendre ou ne pas comprendre, telle est la question »), Jean Rostand via Cyrano (« Tout compte fait, il est vraiment utile ce nez »), Candide de Voltaire (« Ferti, ferti, fertiligène… Candide, il l’a vue cette pub ? ») ou encore Kressman Taylor, Hergé, Georges Orwell…

Bref, du théâtre, des nouvelles, des romans et contes et même des albums de Bandes Dessinées avec les illustrations des élèves, le tour mis agréablement en pages. Un superbe projet donnant du sens aux objets « réseaux sociaux » et à la Culture ; apportant aussi une distance avec les pratiques habituelles des technologies chez les adolescents. Une bien belle idée qui pourrait également donner des idées aux EPN (Espaces Publics Numériques).

Ateliers créatifs pour personnes handicapées à l’EPN de Tubize

atelier pour handicapés à l'EPN de TubizeL’EPN Clic et Tic de Tubize en Belgique a récemment mis en place des ateliers créatifs pour des personnes handicapées IMC (infirmité motrice cérébrale) en partenariat avec l’association Renaissance d’ Ophain-Bois-Seigneur-Isaac. Objectif de cette activité : apprendre les basiques de l’ordinateur, la manipulation d’outils technologiques (souris, claviers, logiciels…) via un apprentissage concret avec une démarche artistique.

(suite…)

 

Formations animateurs

Exporter le widget

Suivre NetPublic

  • S'abonner au flux RSS
  • NetPublic sur Twitter (site externe)
  • NetPublic sur LinkedIn (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Dailymotion (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Youtube (site externe)
  • NetPublic sur Google+ (site externe)
  • NetPublic sur Scoop.it (site externe)
  • La galerie photos NetPublic sur Flickr (site externe)

Facebook

Se connecter

Pour poster un contenu, participer au forum






S'inscrire   -   Mot de passe oublié ?

Forum

Aller sur le forum Net Public (Nouvelle fenêtre)
Espace de discussion