Quand elles sont apparues, les banques en ligne suscitaient soit, la curiosité, mais aussi (et surtout) l’inquiétude. Il était a priori difficile de rivaliser avec des banques physiques, riches de leur expérience séculaire. Leurs arguments font pourtant que, désormais, de plus en plus de français les choisissent. La crise sanitaire du Covid-19 a été un élément déclencheur pour certains.

Banques dématérialisées : les avantages des services en ligne

Pour une frange de la population, il aura fallu attendre le confinement pour se rendre compte qu’une banque physique, c’est très bien…quand on peut s’y rendre. Les habitudes des clients ont changé, grâce ou à cause de la crise sanitaire et les banques ont dû se réinventer, être réactives pour ne pas perdre trop de clients. Ce n’est pas pour rien si certains directeurs ont reçu la Légion d’Honneur dans ce cadre.

Un souci que n’ont pas eu les banques en ligne qui attirent de plus en plus de personnes, dont une majorité de trentenaires. Pour accorder leur confiance à ces banques digitales, pourtant, il faut que les services soient pluriels (carte bancaire gratuite, absence de frais de tenue de compte, etc…) dont une déclinaison sur mobile efficace.

L’accès au crédit immobilier désormais possible

Les banques en ligne ont été un peu longues à proposer le crédit immobilier, mais toutes désormais proposent des possibilités de financement pour acheter un bien. En comparaison avec les banques physiques, les taux d’intérêt sont même quelquefois plus avantageux. Un argument de poids, sachant qu’une maison ou un appartement s’achète en général sur une vingtaine d’années. Trouver le meilleur taux d’intérêt joue un rôle considérable dans la somme globale à rembourser.

Est-ce que toutes les banques deviendront à moyen ou long terme 100% digitales ? Nul ne pourrait le dire, en ce tout début d’année 2021. Mais ce qui est certain, c’est que les clients ont pu apprécier tous ces nouveaux services mis à leur disposition, plus rapides, plus pratiques. Revenir en arrière serait une aberration, tant pour les banques elles-mêmes que pour les usagers…