Il n’existe pas de crédit immobilier sans intérêts. Vous remboursez à votre établissement bancaire le capital emprunté tout en lui payant une somme mensuelle. Celle-ci correspond aux intérêts dus lors de la période de remboursement. Il est donc conseillé de vous attarder sur le taux d’intérêt avant de signer une offre de prêt. Toutes les banques ne proposent pas les mêmes taux d’intérêt.

Qu’est-ce que le taux d’emprunt immobilier ?

meilleur tauxLors de la souscription d’un prêt immobilier, le taux d’intérêt représente en général l’élément le plus important à prendre en considération. Pourtant, les établissements de crédit n’affichent pas des taux d’intérêt homogènes. Toutefois, sa fixation est encadrée par la loi pour prévenir les abus. Le taux d’intérêt désigne le pourcentage perçu par l’établissement prêteur qui bénéficie du statut de commerçant personne morale. En effet, en vous prêtant de l’argent et en monnayant le capital prêté, votre banque réalise un acte de commerce en bonne et due forme.

Autrement dit, un établissement prêteur applique un taux d’intérêt en contrepartie du service rendu. Cependant, cette rémunération sous forme d’intérêts est également justifiée par son offre de service à remboursement différé. Votre banque vous accorde une marge de temps pour l’exécution de votre obligation de remboursement. Cet échelonnement, souvent sur une longue période, signifie que l’établissement de crédit ne peut pas disposer de son argent avant longtemps. Enfin, le taux d’intérêt compense le « risque prêteur » pour l’octroi du prêt.

Quels sont les différents types de taux d’intérêt de prêt immobilier ?

Le taux d’intérêt est fixé contractuellement entre les deux parties concernées. Il va essentiellement dépendre du type de prêt, de la durée du crédit et du risque prêteur. Néanmoins, il existe deux variables fondamentales à tenir compte.

TAEG ou Taux annuel effectif global

Le TAEG vous permet de faire une comparaison des différents taux d’intérêt proposés par les établissements prêteurs. Il est calculé en tenant compte du taux nominal ou taux de base sur lequel repose une offre de crédit immobilier et l’ensemble des frais y afférents (frais de dossier, frais de garantie, assurance du prêt immobilier, etc.).

Taux d’usure maximal

Soucieux de protéger les consommateurs, le législateur a institué le taux d’usure maximal. Au-dessus de ce pourcentage, aucun prêt ne peut être accordé. Le seuil de l’usure est déterminé par la Banque de France tous les trimestres. Il est préconisé de vous informer. Le TAEG de votre crédit immobilier ne doit pas être supérieur au taux d’usure maximal. Concernant les taux d’intérêt de prêt immobilier proprement dits, vous devez vous renseigner auprès des établissements prêteurs. Il en existe trois principaux types.taux fixe

Taux fixe

Les conditions de remboursement de votre crédit immobilier, incluant le taux d’intérêt, sont définies au moment de la signature du contrat. Dans le cas d’un taux fixe, le taux d’intérêt reste stable tout au long du remboursement. En général, les offres de prêt immobilier à taux fixe sont modulables. Selon l’évolution de votre situation financière, vous pouvez alors demander une hausse ou une diminution de vos échéances. Toutefois, des limites sont fixées pour cette modularité.

Souscrire un crédit immobilier à taux fixe offre des avantages comme des inconvénients. La sécurité constitue l’un de ses principaux avantages. Dès le départ, vous connaissez les mensualités et la durée du contrat. Vous pouvez calculer le coût de votre prêt immobilier à la fin du remboursement. Par contre, opter pour un prêt immobilier à taux fixe ne permet pas de bénéficier d’éventuelles baisses en cas de diminution du taux du marché. Vous ne pouvez pas ainsi réduire le coût de votre emprunt.

Taux révisable ou taux variable

Comme son nom l’indique, le taux révisable change pendant toute la durée de votre prêt immobilier contrairement au taux fixe. Il varie en fonction de l’évolution des différents taux sur le marché. Les établissements de crédit le réévaluent par rapport à l’indice de référence sur lequel il a été défini. La plupart du temps, il s’agit d’Euribor 1 mois, 3 mois ou 12 mois. Ils appliquent plusieurs taux révisables comme le taux « sans cap », le taux « capé », etc.

À l’instar du crédit immobilier à taux fixe, un prêt immobilier à taux révisable a ses avantages et ses inconvénients. Son principal atout est de vous faire profiter des diminutions des taux du marché. Le montant de vos intérêts sera alors réduit de manière conséquente en cas de baisse prolongée. En revanche, si les taux d’intérêt s’élèvent à moyen et long terme, le coût total de votre emprunt risque fort de s’envoler. En somme, il s’agit d’un choix spéculatif.

Taux mixte

Le taux mixte est conçu dans le but de formuler une offre de prêt immobilier sur mesure. Il revient à chaque établissement bancaire de le déterminer et de le proposer à ses clients. Il combine à la fois le taux fixe et le taux révisable. Pendant les premières années de votre crédit, votre banque applique un taux fixe. Le taux d’intérêt applicable devient ensuite variable. Cependant, elle est tenue de ne pas dépasser une limite. La modulation du taux est basée sur l’indice de référence Euribor.

Le principal avantage d’un crédit immobilier à taux mixte est d’associer la stabilité du taux fixe lors de la 1ère période de remboursement à la modularité du taux révisable durant la 2nde période. En plus, il est possible de négocier un taux révisable « capé ». Ainsi, vous bénéficiez d’un taux plafond au cas où les taux du marché s’élèvent à moyen terme. Pour autant, vous ne pouvez pas empêcher une hausse du coût total de votre prêt immobilier.

Particularité du taux zéro du PTZ+

Dans le cadre des crédits immobiliers, il existe des prêts aidés qui vous permettent de bénéficier de taux d’intérêt spécifiques. Le plus connu est assurément le taux zéro du prêt à taux zéro ou PTZ qui, depuis 2011, est devenu le prêt à taux zéro plus ou PTZ+. Il s’agit d’une formule de prêt à destination des primo-accédants à revenus faibles et modestes pour les aider à financer leur projet d’acquisition d’un premier bien immobilier neuf à titre de résidence principale.

Le coût nul du crédit constitue le principal avantage du PTZ+. Il n’a donc aucun impact sur le montant des mensualités durant toute la période de remboursement. Par exemple, si vous empruntez 30 000 euros, vous ne payez pas d’intérêt. Vous ne remboursez que les 30 000 euros. Ce qui représente une économie non négligeable. Mieux encore, vous disposez d’un reste à vivre plus confortable pendant la durée de votre crédit immobilier.

Pourquoi profiter des taux d’intérêt bas ?

taux effectif

De nos jours, rares sont les personnes capables d’acheter un bien sans contracter un prêt immobilier auprès d’un établissement de crédit. Le taux d’intérêt devient alors un élément central dans le choix de l’offre de prêt la plus attractive. Des taux bas vous apportent de nombreuses opportunités.

Investir dans la pierre à des conditions attractives

En moyenne, la durée d’un prêt immobilier varie entre 15 et 25 ans. Le coût de votre crédit peut être exorbitant si vous ne choisissez pas le bon moment pour le souscrire. Avec des taux bas, le montant de vos intérêts est beaucoup moins important à la fin de la période de remboursement.

Il s’agit donc de la bonne conjoncture pour acheter un bien immobilier pour en faire votre résidence ou le mettre en location. Votre capacité de remboursement reste la même, mais vous pouvez emprunter plus tout en bénéficiant des conditions plus avantageuses.

Renégocier un crédit immobilier

Vous avez contracté un prêt immobilier à un taux d’intérêt élevé. La baisse généralisée et prolongée des taux du marché est l’occasion rêvée pour le renégocier et faire baisser le coût de votre crédit. Le mieux est d’opérer la renégociation au moment d’une diminution notable et constante des taux, en début ou en milieu de prêt.

L’idéal est de renégocier avec votre banque durant le premier tiers de la durée de remboursement. Pendant cette période, le coût de votre crédit grève encore votre budget. Une renégociation est inutile quand votre prêt est presque soldé.

Solder un emprunt immobilier

Les taux bas du marché vous donnent également la possibilité de solder votre prêt immobilier à un coût moindre en le faisant racheter votre crédit par un autre établissement prêteur. Cette solution ne doit être envisagée que dans le cas où votre banque refuse de renégocier ou de vous accorder un taux d’intérêt attractif. Par ailleurs, le rachat de crédit pour un emprunt immobilier ne doit intervenir que dans les premières années de votre prêt.

Vous souhaitez calculer la mensualité de votre prêt immobilier ? Essayez notre outil de simulation de crédit immobilier en ligne. Mensualités, coût du crédit et intérêts en quelques secondes !

simulation credit immo

Les meilleurs taux de crédit immobilier actuels

En matière de crédit immobilier, plus la durée de remboursement est longue, plus le taux d’intérêt est élevé. Pour bénéficier d’un meilleur taux pour votre prêt, il est donc recommandé d’opter pour une période de remboursement la plus courte possible.

Actuellement, le taux d’intérêt le plus bas pour un emprunt immobilier de 7 ans est de 0,40 % contre 0,58 % pour 15 ans, 0,84 % pour 20 ans et 0,91 % pour 25 ans. Pour les mêmes durées de remboursement, les taux moyens sont respectivement de 0,75 %, 1,05 %, 1,25 % et 1,45 %.

Prêt sur 20 ans : les plus demandés

Pour les prêts sur 20 ans, les plus demandés en emprunt immobilier, vous pouvez obtenir un taux allant de 1,10 à 1,25 % selon la région où vous vous trouvez. Avec un dossier solide et bien ficelé, vos chances de négocier le taux le plus bas de 0,84 % sont optimales.

Les taux en novembre 2021

Vous retrouverez ci-après les meilleurs taux pour votre prêt immobilier en novembre 2021. Ces chiffres sont donnés à titre indicatif, et ne tiennent pas compte des frais de dossier, de garantie (hypothèque, caution solidaire, PPD…) ou de l’assurance du prêt. Il s’agit des meilleurs taux négociables et dépendent de chaque profil emprunteur et de la banque. Ce tableau est actualisé chaque semaine.

Durée \ CourtierACECyberprêtEmpruntisMeilleurtaux
10 ans0,65 %0,60 %0,65 %0,65 %
15 ans0,85 %0,88 %0,85 %0,82 %
20 ans1,00 %0,97 %1,00 %0,98 %
25 ans1,20 %1,19 %1,20 %1,21 %

Comment obtenir le meilleur taux d’intérêt pour un crédit immobilier ?

Un taux d’intérêt bas signifie un coût de crédit plus faible. Pour négocier les meilleures conditions, il est conseillé de constituer et de présenter à votre établissement bancaire un excellent dossier.

Solidité du projet immobilier

Pour un établissement prêteur, un projet immobilier cohérent est rassurant. Cette cohérence porte sur la localisation géographique, la surface habitable, l’adéquation avec la composition du foyer, etc. Mieux vaut donc demander un prêt pour financer un bien dans une commune dynamique et à fort potentiel, plutôt qu’un bien dans une commune sans attrait.

Apport personnel

L’acceptation d’un prêt immobilier dépend de plusieurs critères. Outre la solidité de votre dossier, un apport personnel pousse généralement votre banque à valider votre demande et vous accorder des conditions avantageuses. En moyenne, il tourne autour des 10 %. Un apport personnel en dessous de ce chiffre n’hypothèque pas vos chances d’obtenir un crédit immobilier à un taux d’intérêt attractif.

Habitudes bancaires

Pour bénéficier des meilleures conditions pour votre emprunt immobilier, il est essentiel de soigner vos habitudes bancaires. Durant les mois qui précèdent votre demande, il est préconisé d’éviter les incidents de paiement, les découverts bancaires, les mensualités de crédit rejetées, etc. Cela va vous donner une bonne image qui est associée par votre banque à un profil d’emprunteur à risque faible.

Assurance emprunteur

Si le taux d’intérêt est la principale composante du coût de votre prêt immobilier, il n’est pas l’unique élément à prendre en considération pour accepter une offre de crédit. L’assurance emprunteur peut peser lourd dans le coût global de votre emprunt malgré un faible taux d’intérêt. Une alternative à ne pas négliger est la délégation d’assurance. Ce dispositif vous permet de contracter auprès d’un autre organisme votre assurance emprunteur. Pour un niveau de garantie équivalent, vous pouvez obtenir des conditions préférentielles.