Le prélèvement à la source ne remplace en aucune façon la déclaration d’impôts sur le revenu. Entre les français pour qui elle est devenue automatique et ceux qui veulent estimer ce qu’ils auront à payer, ce moment est toujours une source d’angoisse pour de nombreux contribuables. Voici ce qu’il faut savoir pour bien vous préparer.

Réussir sa déclaration d’impôts en 2021

Faites-vous partie des 12 millions de foyers fiscaux qui n’ont pas de démarche à effectuer, ou devez-vous vous rendre sur le site des impôts impots.gouv.fr pour remplir votre déclaration ? Pour faire partie de la première catégorie, certains critères doivent être réunis, comme le fait d’avoir des revenus pré remplissables. Ils sont clairement identifiés par l’administration fiscale. L’autre condition est d’être toujours dans la même situation au niveau familial ou avoir conserver la même adresse postale, par exemple.

documents administratifsPour tous les autres cas, il est indispensable de communiquer tous les éléments de réponse, avant une date qui n’a pas encore été communiquée pour l’année prochaine. Mais, elle se situe en général dans la première quinzaine de juin. Les dates différents d’un département à un autre, en fonction de leur numéro. Il est bon de noter que lorsque l’on sait que l’on n’est pas imposable, il est néanmoins nécessaire de se créer un compte sur le site des impôts. Même si l’on revendique zéro revenu, le fait d’avoir une déclaration d’impôts est toujours importante ; car ce document peut être demandé par de nombreux organismes.

Déclaration d’impôts papier : toujours d’actualité ?

Si la déclaration sur papier est encore tolérée, il faut pouvoir prouver que l’on est en impossibilité de le faire par internet. Soit, parce que, en 2021, ce sera la première fois où vous ferez une déclaration de revenus. Cela suppose que cette exception ne sera valable qu’une année. Autre critère possible : le logement n’a pas un accès internet ou vous ne savez pas l’utiliser. Sont dispensées également les personnes vivant dans une commune dite en zone blanche.

Certaines informations sont pré remplies par l’administration fiscale (nom, date de naissance, adresse, nombre d’enfants à charge et les salaires et allocations qui ont été transmis par qui de droit). Pourtant ; tout comme les impôts laissent le droit à l’erreur au contribuable ; personne n’est à l’abri d’un chiffre mal retranscrit. Il est donc primordial de vérifier tout ce qui figure sur la déclaration, qu’elle soit en ligne ou sur papier.

Il vous appartient ensuite de compléter ce qui doit l’être (autres revenus ou si vous bénéficiez de crédit d’impôts). Dès que le document est disponible sur Internet, vous pouvez corriger, modifier à loisir, si vous pensez vous être trompé et ce, jusqu’à la date butoir.