Envie d’un bien ayant déjà une histoire, amour des vieilles poutres et des parquets : les français aiment acheter des biens immobiliers anciens. Est-ce une bonne idée ?

Acheter dans l’ancien : les avantages

Des prix plus accessibles

Ce qui pousse en premier lieu les acheteurs à se tourner vers un appartement ancien ou une maison à rénover, c’est le plus souvent le prix réduit. Même si cela suppose des travaux, c’est aussi l’occasion, sans se départir du charme de l’ancien, de se créer un bien réellement sur-mesure en fonction des besoins de la famille.

Il ne faut pas oublier que des aides de l’Etat offrent la possibilité de réduire la note, sur certains postes ; comme l’isolation. Or, c’est souvent ce qui fait défaut dans les biens à rénover et qui coûte le plus cher (changement du système de chauffage, des menuiseries, toiture à isoler, etc).

Même si à priori les acheteurs envisagent de rester plusieurs années dans le bien qu’ils vont acquérir, la plus-value qu’il est possible de réaliser, quand un bien a été restauré avec soin, peut être intéressante. Il est alors possible, quelquefois de s’offrir plus grand ou plus cher.

Découvrez notre guide pour trouver le meilleur taux immobilier

Une fiscalité moins intéressante

En points négatifs, il ne faut pas oublier que s’il est possible d’obtenir la maison ou l’appartement pour une bouchée de pain, le montant des travaux pour rendre l’habitation viable n’est pas à sous-estimer. Mieux vaut être bricoleur, pour n’avoir à payer que les matériaux quand cela est possible. Personne, ne sait ce qui peut se cacher dans un mur ou un plafond (amiante, termites…). Même si le coup de cœur est évident, il faut prévoir l’accompagnement par un expert avant l’achat pour ne pas avoir de surprises.

Cela suppose également un fort investissement personnel, du temps et de la fatigue. En fonction de l’importance des travaux, il faut quelquefois trouver une solution d’hébergement, le bien n’étant pas habitable de suite. Autre chose à ne pas oublier : les frais de notaire sont plus importants lors de l’acquisition d’un bien ancien. Ils s’élèvent en général à 8%, alors que la facture n’est que de 2 à 3% pour un logement neuf.

Acheter dans l’ancien peut se révéler une bonne idée à moyen terme : le propriétaire a la maison dont il rêve, pour un prix sans doute plus raisonnable que pour un bien neuf et sans histoire. Mais les inconvénients sont à peser pour que ce rêve ne vire pas au cauchemar.