Réforme des retraites, niveau de ressources qui baisse : apparemment, le statut de senior n’a pas que des avantages. Pourtant, à partir de 65 ans, la fiscalité des personnes âgées évolue, avec la possibilité de prétendre par exemple à des déductions ou réductions fiscales. Ce qu’il faut retenir.

La fiscalité des plus de 65 ans : le point

Le quinquennat d’Emmanuel Macron aura profité aux plus aisés d’entre eux qui auront vu leur niveau de vie évoluer (en mieux) de 2,8%. Selon une étude révélée fin juin dernier et portée par le Conseil d’Orientation des retraites, le niveau de vie des seniors devrait ressembler à ce qu’il était dans les années 80, en 2070.

Pour autant, beaucoup ne seront plus là pour en profiter. Heureusement, la fiscalité, avec les années évolue et ce, de façon positive. De nombreux dispositifs permettent de réduire le montant de son impôt. Nous faisons le point ici.

A condition que les ressources annuelles ne dépassent pas 24 690 euros et d’avoir 65 ans et plus au 31 décembre de l’année d’imposition, il est possible de bénéficier d’un abattement spécial pour lequel aucune démarche n’est à réaliser. C’est le fisc qui s’en occupe de façon automatique.

Comment réduire vos impôts sur le revenus, locaux, fonciers ? Quelles sont les aides et déductions possibles ? Découvrez nos dossiers sur vos impôts.

Perte d’autonomie et aide à domicile

Une perte d’autonomie suppose souvent de demander l’APA (Allocation Personnalisée d’Autonomie), dont le montant est déterminé à la fois par le niveau de dépendance (GIR) et le montant des ressources. L’aide octroyée sert généralement à faire venir une aide à domicile ou pour effectuer des travaux en vue du maintien à la maison. Pourtant, cette aide permet une réduction des impôts à hauteur de 50% des dépenses engagées. En avançant en âge, le plafond annuel accordé peut être majoré de 1 500 euros.

Même sans être en perte d’autonomie, gérer sa maison ou son jardin peut commencer à devenir difficile quand on a 70 ans et plus. Employer une aide à domicile, pour quelques heures offre la possibilité d’avoir un peu d’aide dans de nombreux domaine et permet de prétendre à une exemption partielle ou totale des cotisations sociales. L’URSSAF est le meilleur conseiller, dans ce domaine, pour en savoir plus.

Même si le gain n’est que de 100 euros, approximativement, il est toujours bon à prendre sur la taxe foncière relative à la résidence principale. Ce dégrèvement est accordé sous conditions de ressources et de cohabitation et à vérifier sur le site des impôts Impots.gouv.fr. Passés 75 ans, les seniors ou personnes en situation de handicap peuvent même prétendre à une exonération de cette taxe, sous couvert, toujours, de répondre aux conditions édictées par l’administration fiscale. Elle concerne les contribuables les plus modestes.