La réforme « 100% santé » du gouvernement était très attendue. Et pour cause : elle permet le remboursement sur des soins relativement onéreux, comme l’optique ou les soins dentaires. Depuis le 1er janvier 2021, ce sont aussi certaines prothèses auditives qui sont remboursées.

Prothèses auditives : les dommages collatéraux de la perte d’audition

prothese auditiveLes personnes qui ne sont pas touchées s’en agacent. Il faut sans cesse répéter les choses pour être entendues et comprises. Pourtant, la perte d’audition représente bien plus de problèmes de santé annexes potentiels. Une personne qui n’entend pas, peine souvent à reconnaitre sa perte d’audition. Cela est souvent associé à l’âge. En effet, une personne âgée de 65 ans et plus a 60% de chance de développer une perte d’audition. Un phénomène normal, mais souvent mal vécu.

Or, depuis plusieurs années, on assiste à l’apparition d’un phénomène inquiétant : la presbyacousie chez les personnes jeunes. Les raisons : un travail professionnel en milieu bruyant, l’écoute de musique à fort volume avec des écouteurs, la proximité des baffles dans les concerts. La perte peut être quelquefois définitive, avec l’absolue nécessité de s’appareiller. Or, avec des appareils aux alentours de 1 000 euros ; ce sont 67% de personnes qui n’ont pas les moyens financiers de s’équiper. Elles renoncent alors aux soins qui pourraient leur rendre la vie quotidienne plus sereine.

Appareils auditifs : remboursées jusqu’à 100% par les mutuelles

La perte d’audition, on le sait maintenant, peut engendrer un repli social, dégénérant parfois en dépression. En l’absence de stimuli extérieurs ; le cerveau fonctionne au ralenti avec un risque accru de voir se développer une maladie neurodégénérative, comme Alzheimer. Depuis quelques jours, donc, les mutuelles santé remboursent à 100% certaines prothèses de classe 1 dont le montant n’excède pas 950 euros.

Voir notre dossier sur les mutuelles d’entreprise obligatoires

Les personnes concernées pourraient s’interroger sur la qualité de ces appareils ; mais des tests effectués par l’UFC Que Choisir prouvent qu’ils sont aussi efficaces que certains appareils de classe 2. Les prothèses auditives de classe 1 peuvent être choisies selon plusieurs formes : mini contour d’oreille, contour d’oreille ou encore en intra auriculaire, pour plus de discrétion. La perte d’audition prise en charge par ces appareils peut être légère, moyenne ou profonde.

Les appareils de classe 2, encore plus onéreux, peuvent être remboursés en partie, en fonction de la mutuelle choisie. La différence de prix s’explique par la présence de plus de technologie (batterie rechargeable, plus de canaux de réception, connexion au téléphone…). Afin de pouvoir bénéficier de ce dispositif, il est nécessaire d’avoir une ordonnance délivrée par un ORL.