Les entrepreneurs ; quel que soit leur statut juridique et la nature de leur activité ; sont majoritaires à se dire submergés par la paperasse et l’administratif. Fort de ce constat, le Gouvernement a souhaité mettre en place une simplification de la déclaration fiscale et sociale.

Des formalités plus simples

Cela démarre cette année et il est certain que le dispositif « Dites-le nous une seule fois » va rencontrer un vif succès auprès des travailleurs indépendants. Sont concernés par cette mesure ceux ayant une activité commerciale, libérale, artisanale ou encore industrielle. Il est à regretter cependant que ce dispositif n’ait pas été activé également pour les autoentrepreneurs qui vont devoir se rendre sur deux sites, au lieu d’un.

Pourtant, dès 2022, certaines professions pourront bénéficier de cette action simplifiée : celles qui relèvent de la MSA. Avec cette déclaration fiscale et sociale unifiée, il n’y aura plus de redondance. C’est la DGFiP qui va transmettre tous les éléments aux URSSAF, à la Caisse Générale de Sécurité Sociale ou encore la Caisse de Retraite des Professions Libérales ; pour ces métiers spécifiques.

Comment cela va fonctionner ?

A partir de cette année, il ne sera plus nécessaire d’effectuer la déclaration sociale (sur le site net-entreprises.fr). Seule importera celle à réaliser sur le site officiel impots.gouv.fr. Sur cette dernière plateforme, ils pourront trouver non seulement leur déclaration de revenus, mais aussi un volet social. Une fois ce document rempli, ils peuvent donc se consacrer à leur cœur de métier.

En 2022, 2,3 millions de personnes verront ainsi leur déclaration rendue plus simple. Un vrai plus, salué notamment par la Capeb, la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment.