Peu de personnes peuvent se targuer de pouvoir se passer d’électricité. Dans nos vies modernes, elle alimente tout ce qui est important pour nous : chauffage, de quoi cuire notre nourriture, notre éclairage et même le fonctionnement de nos machines. Le poste budgétaire dédié à la consommation d’électricité est si important en France qu’il semble essentiel de pouvoir faire des économies quand on le peut.

Un logement équipé en tout électrique (chauffage, cuisson ou encore production d’eau chaude) pour une famille de 4 personnes supposerait une facture annuelle pouvant aller jusqu’à 3 000 euros s’il est bien isolé ! Comment faire pour économiser ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans ce guide complet.

Electricité : un marché ouvert à la concurrence

Avant 2007, EDF (Electricité De France) avait le monopole de la fourniture en électricité. Depuis cette date, le marché s’est ouvert à la concurrence ; avec des fournisseurs que l’on dit alors alternatifs. D’abord timide, cette concurrence s’est accrue avec les années et l’on compte maintenant une trentaine d’acteurs dans ce domaine au niveau de l’Europe, avec des contrats que l’on peut souscrire en France.

Pour le consommateur, avoir le choix est un privilège. Mais quand vient le moment d’opter pour l’un ou l’autre, il y a beaucoup de questions à se poser, pour prendre la décision la plus opportune ; ce qui n’est pas toujours aisé. C’est pour vous aider à le faire que nous avons rédigé ce guide complet sur les comparateurs d’électricité et les critères à prendre en considération, quand vous les utiliserez.

L’électricité : ça vient d’où ?

On pourrait dire que la France ne se résume pas à l’image d’Epinal de la gastronomie et de la mode. Car l’hexagone est aussi connu pour être un gros producteur d’électricité. Il est important, bien entendu, de permettre aux habitants et aux professionnels d’utiliser l’électricité partout en France mais aussi d’en exporter.

Nucléaire et énergies renouvelables

Différentes sources permettent de fabriquer l’électricité. Si l’on connait le plus souvent le nucléaire qui représente encore plus de la moitié de la production d’électricité, d’autres sources viennent peu à peu le remplacer, car le nucléaire est controversé et on cherche dorénavant à privilégier les énergies renouvelables comme l’énergie hydraulique ou encore l’éolien. Ils ne représentent pourtant respectivement que 13 et 8% de la production d’électricité, encore aujourd’hui. Avec la géothermie et le solaire, ils constituent cependant des alternatives.

Acheminée via des lignes à haute tension, l’électricité part des centrales de production vers les installations d’Enedis qui gère le réseau dans son intégralité (acheminement, dépannage, intervention…). Ce sont ensuite tous les fournisseurs d’électricité qui l’achètent pour la revendre aux particuliers et aux pros. Ils sont libres de fixer leurs tarifs et les offres d’abonnement de leur contrat.

Tableau comparatif des fournisseurs d’électricité

Engie
  • Prix indexés ou prix fixes au choix
  • Offres Engie vertes ou classiques au choix
  • 1er fournisseur d’électricité verte en France
Jusqu’à 7,7%d’économies/an*

TotalEnergies
  • Offre classique ou 100% en ligne
  • Jusqu’à 10% de remise sur le prix du kwh HT
  • Offre Heures Super Creuses : -50% la nuit
Jusqu’à100€ offerts*

Bulb
  • Offre d’énergie 100% renouvelable
  • Des abonnements de 3 à 36 kVA
  • Souscription en ligne gratuite en 2 minutes
Electricité100% renouvelable

Eni
  • Jusqu’à 7% de remise sur le prix du kwh HT
  • 5 Offres 100% en ligne et sans engagement
  • Recevez 50€ pour tout parrainage
Jusqu’à 7%sur le prix du kwh*

Vattenfall
  • Electricité acheminée neutre en carbone
  • Prix du kwh HT jusqu’à 10% mois cher
  • Aucune coupure lors du changement
Jusqu’à 10%sur le tarif du kwh*

Cdiscount Energie
  • Economisez jusqu’à 5% sur le prix du kwh HT
  • Service client français 100% en ligne
  • Pas d’engagement de durée sur les contrats
20€ de remiseavec le code REMISEDUO*

Il est évident que chaque français aurait des milliers d’idées pour utiliser autrement les 1 000 ou 3 000 euros annuels qu’il doit consacrer au poste électricité dans ses dépenses en fonction de sa composition familiale. Pourtant, en comparant les différents fournisseurs, on s’aperçoit qu’il est possible de réduire de façon significative sa facture et donc le prélèvement, pour ceux qui optent pour la mensualisation.

Avec plus de trente fournisseurs, en plus d’EDF, comment comparer ? En passant des heures sur chaque site ? Cela peut être une possibilité mais quelle perte de temps sachant que des outils permettent de trouver en une minute les offres qui peuvent correspondre aux besoins, tout en payant moins cher son électricité.

Comparateur d’électricité : quel fournisseur choisir ?

Les comparateurs existent depuis plusieurs années pour venir en aide aux consommateurs. Que ce soit pour comparer le prix d’un billet d’avion, une chambre d’hôtel ou une offre énergétique, le fonctionnement est le même. Les comparateurs sont composés d’algorithmes qui, une fois que les champs sont remplis par l’internaute, mettent en comparaison toutes les offres sur le marché. En quelques minutes à peine, le consommateur se voit proposer les meilleures offres. Il n’a plus qu’à comparer les concurrents restés en lice en demandant des devis ou en étudiant leur offre sur leur site, afin de souscrire un contrat.

Comment utiliser un comparateur d’énergie ?

On peut dire ; même si cela ne doit pas décourager les utilisateurs ; qu’il faut faire preuve d’un peu plus de pragmatisme, sans doute pour utiliser un comparateur d’électricité. Ils sont entièrement gratuits. Certains sont plus complets que d’autres, en termes d’options à choisir. Il faut d’abord déterminer si l’on souhaite une offre duale, opter pour l’énergie verte ou une électricité somme toute classique.

On peut vouloir choisir, gérer son abonnement et ses consommations, directement sur Internet. Souscrire une offre 100% digitale peut être un critère de choix, ce qui va limiter le nombre des acteurs en place mais aussi le coût, parfois.

Mieux vaut se renseigner sur les options tarifaires ; sachant que l’offre de base est vraiment réservée aux personnes qui ne consomment pas beaucoup. En effet, elles peuvent utiliser beaucoup les heures creuses, par exemple ou parce qu’elles vivent seules, sans beaucoup d’appareils électriques. Alors tarifs fixes (mais pendant combien de temps), indexés (même question) : c’est une des questions à laquelle il faut répondre pour se voir présenter des offres.

Puissance du compteur et point de livraison

L’outil vous demandera de renseigner la puissance du compteur qui est installé. Pas de panique, cela est bien spécifié que ce soit sur les anciens compteurs ou encore les compteurs Linky.

Enfin, il faut indiquer le PDL du compteur ; ce qui signifie le Point de Livraison. Ce détail figure forcément sur vos factures, en général, près de votre numéro de client. Tous ces éléments vous aideront à avoir une estimation sans doute plus fiable (et surtout plus rapide) qu’en faisant le tour de votre maison ou de votre appartement. Quand tous les points sont remplis, le comparateur d’électricité cherche les offres.

Bien sûr, deux des éléments essentiels à prendre en compte est le prix du kilowattheure TTC mais aussi le prix de l’abonnement annuel. Entre plusieurs fournisseurs d’électricité, rien que pour ce dernier point, la différence peut avoisiner les 50 à 60 euros. Le prix de l’abonnement est fixe au contraire du montant des kilowattheures consommés et donc le prix qu’il faudra payer, en fonction du tarif appliqué. Il ne vous reste plus qu’à souscrire votre nouveau contrat ou appeler le service client pour en savoir plus.

Attention, toutefois, les tarifs donnés sont des estimations moyennes données en fonction des éléments renseignés et de critères objectivables emmagasinés dans l’outil en ligne.

S’il s’avère que vous utilisez en réalité plus vos appareils ou que vous laissez les lumières allumées toute la journée, alors que vous ne l’avez pas spécifié, il est évident que la facture que vous recevrez sera différente.

Quels sont les avantages à passer par un comparateur d’énergie ?

comparer contrat électricitéTous les ans, les français assistent, impuissants, à la hausse du prix de l’électricité. Il est difficile de s’en passer, mais cela ne veut pas dire qu’il faille rester sans réagir. Des solutions existent pour faire des économies sur de nombreux postes de dépenses, y compris l’énergie. En premier lieu, utiliser un comparateur d’électricité est totalement gratuit et sans engagement. Régulièrement, les consommateurs regardent si leur offre est toujours adaptée à leurs besoins ou s’ils peuvent trouver moins cher ailleurs, pour la même qualité de prestation.

Il ne faut pas oublier qu’à la faveur d’un déménagement, la consommation va forcément changer car aucun logement n’est identique. Il suffit de quelques mètres carrés en moins ou en plus à chauffer, pour que le montant de la facture change. Si vous déménagez parce que votre famille s’agrandit, cela aura aussi une incidence sur le prix que vous allez payer. Dans ce cas, c’est à vous de résilier votre ancien contrat et ce, quinze jours, avant la date du déménagement.

Adapter ses besoins en électricité

C’est pour cela qu’à chaque changement important dans la vie, il ne faut pas hésiter à refaire un comparatif, pour faire évoluer son contrat également. Sous-estimer ses besoins en électricité est un risque car si les mensualités prédéfinies ne changeront pas, le fournisseur ne manquera pas de vous adresser une facture rectificative qui ne sera pas en votre faveur.

Au contraire, si vous appliquez certains gestes, tout en ayant choisi le meilleur fournisseur d’électricité, vous pouvez recevoir un email ou un courrier vous indiquant qu’il y a un trop perçu et que l’on vous rembourse une certaine somme à la fin de l’année. Changer de fournisseur d’électricité n’a aucune incidence sur la distribution du courant électrique ni même sa qualité.

La liberté de choisir son contrat

Même après avoir changé, le principe de réversibilité fait qu’il est possible de changer d’avis et de revenir chez son ancien fournisseur d’électricité. Ce dernier ne vous fera pas payer plus cher parce que vous l’avez quitté ou êtes revenu. Le consommateur est libre de changer quand il le souhaite dans le but de réaliser des économies.

Les gens s’inquiètent en général de changer de fournisseur car ils ont peur des contraintes que cela peut engendrer. Mais comme nous allons le voir ci-après, il n’y pas d’inconvénient à utiliser un comparateur d’électricité. Même si la différence sur la facture peut varier en fonction de nombreux critères comme nous avons pu déjà le voir, elle peut être de 150 à 300 euros…

Même si en premier lieu, les consommateurs se tournent vers les comparateurs d’électricité en ligne pour réaliser des économies, il ne faut pas oublier que derrière les fournisseurs, il y a un service client. En cas de problème, ce dernier doit être réactif. Ce critère n’est pas à sous-estimer (communication multicanale, réactivité des conseillers, réponses adaptées, résolution rapide des problèmes, personnes à l’écoute et courtoises…).

Politique de tarification de l’électricité : tout comprendre

politique de prixLes fournisseurs d’électricité sont des entreprises. A ce titre, elles obéissent aux différentes lois du marché. Elles sont libres d’appliquer les tarifs et le montant de leur abonnement, sachant que si elles achètent l’électricité à un prix donné, il faut que cela soit rentable pour elles, au moment de la revente. Le tarif concerne le prix du kilowattheure et est divisé en plusieurs sous-catégories choisis par les prestataires :

  • Les tarifs réglementés sont régulés par les pouvoirs publics. On les appelle aussi tarifs bleus. La transparence est de mise avec ce type de prix, mais ils subissent les fluctuations du marché ; que ce soit à la hausse ou à la baisse, ce qui impacte sur les factures à recevoir ;
  • Les tarifs de marché indexés : le fournisseur se base sur les tarifs réglementés par les pouvoirs publics et d’entrée de jeu, affiche une réduction, pour attirer le client. Même si le prix de l’électricité monte, le tarif sera toujours un peu moins élevé (mais augmentera quand même). Pour le client, c’est l’occasion de faire des économies dès la souscription du contrat. Ce type de tarif est adapté aux foyers se chauffant à l’électricité en région froide par exemple ou quand il y a beaucoup de personnes au sein d’une même famille ;
  • Les tarifs de marchés fixes sont des prix auxquels un fournisseur s’engage à fournir de l’électricité à ses clients, sur une période donnée. Cette dernière peut s’échelonner pendant un à trois ans, en général. L’avantage est que même si le prix de l’électricité augmente, le tarif demandé, lui, ne le peut pas, pendant au moins toute la durée donnée à la souscription du contrat. Ces tarifs ne sont intéressants que si l’on prévoit de rester durablement dans un logement, parce qu’on a voulu l’acheter, par exemple. Un étudiant qui change de résidence chaque année, n’a pas d’intérêt réel à choisir ce type de prestation.

Une offre duale, c’est quoi ?

Tous les logements ne fonctionnement pas uniquement à l’électricité. De nombreux logements, aussi bien maisons qu’appartements, combinent deux types d’énergie : l’électricité mais aussi le gaz ; ce qui suppose deux factures et deux abonnements chez des fournisseurs différents…

A moins de souscrire une offre duale ; c’est-à-dire un contrat qui reprend les deux consommations ; le gaz et l’électricité étant alors fournis par la même entité. C’est souvent plus économique car les fournisseurs offrent souvent pour attirer les clients des réductions significatives, mais tous ne proposent pas les deux énergies. C’est donc un critère de choix à part entière.

Comment réduire sa consommation de gaz ? Qu’est-ce qui consomme le plus ? Quels gestes adopter au quotidien ? Découvrez nos conseils pour réduire votre facture de gaz.

Comment estimer sa consommation en électricité ?

Même si tous les facteurs ne peuvent sans doute pas être pris en compte, il existe des astuces pour avoir une estimation de sa consommation d’électricité. Savoir combien de kilowatts on consomme permet, ensuite de les payer au meilleur prix.

Faire le point sur son logement

Il faut d’abord prendre en considération la nature de son logement. Les besoins en électricité diffèrent considérablement en fonction de la superficie du bien immobilier. Mais aussi en tenant compte du nombre de personnes qui vivent au foyer. 5 personnes, c’est normal, consomment plus qu’une ou même deux. Si le chauffage fonctionne à l’électricité, cela peut vite se révéler coûteux, en fonction des radiateurs. Certains sont très énergivores, pour un rendement thermique peu convaincant.

Isolation et appareils électriques

Autre point à considérer : le niveau d’isolation de l’habitation. Même avec du matériel de très bonne qualité, si la toiture est mal isolée, des déperditions thermiques seront constatées. La chaleur ayant tendance à monter, elle sera aspirée par le toit qui lui, renvoie de l’air froid s’il est mal isolé. La déperdition peut avoisiner les 30%. Menuiseries, murs ou plancher froid sont autant de points à regarder.

Viennent ensuite, comme les radiateurs, les autres appareils électriques qui sont régulièrement utilisés. Certains consomment plus que d’autres. De nouvelles normes obligent les fabricants à fournir une étiquette détaillée, expliquant au consommateur si le réfrigérateur ou le four qu’il envisage d’acheter va consommer beaucoup.

Viser un A+++ est synonyme d’économie, car cela signifie que l’appareil électrique est très peu énergivore. Un bon point pour réduire sa consommation d’énergie.

Comme nous allons le voir plus loin dans la FAQ, il existe cependant des situations où un électroménager pourtant peu énergivore à la base peut consommer plus que prévu. Nous verrons comment régler ce problème simplement. Selon la Commission de la Régulation de l’Energie, chaque personne, par jour, consomme 6KW. Il s’agit bien entendu, encore une fois d’une moyenne.

Il faut lister les équipements et leurs caractéristiques. Il est facile, même si on ne les trouve pas sur l’appareil en lui-même, d’obtenir sur internet la consommation moyenne en une heure d’utilisation. Sortez vos calculatrices et additionnez les puissances de tout ce dont vous vous servez, ainsi que vos proches. Comme vous vous en doutez, cela ne sera qu’une approximation. Si cela vous semble fastidieux d’effectuer tous ces calculs vous-mêmes, sachez qu’il existe des outils sur Internet pour vous y aider. Ils listent tous les appareils qui peuvent être présents dans une habitation et auxquels on ne pense plus forcément.

Il est très important d’obtenir le meilleur prix pour sa consommation et son abonnement, mais avoir quelques astuces efficaces peut être utile pour réduire sa consommation d’électricité.

Heures pleines ou heures creuses : les différences

Il est normal de penser qu’en journée, plus de personnes utilisent de l’électricité, ne serait-ce qu’au niveau des entreprises (lumière, ordinateurs…). Par contre, sauf exception, bien entendu, la nuit, ces entreprises sont fermées, de même que la plupart des gens dorment :

  • Les heures pleines sont donc les heures de la journée ;
  • Les heures creuses, celles de la nuit, ou encore très tôt le matin.

electricite verte

Comme nous le verrons dans le paragraphe consacré aux astuces pour consommer moins d’électricité, faire sa lessive par exemple la nuit permet de réduire sa facture, surtout si on doit en faire tous les jours. Avoir un ballon d’eau chaude fonctionnant à l’électricité et qui est équipé d’une fonction heures creuses peut avoir une répercussion positive sur la facture. En effet, le prix de l’électricité pendant ces heures est moins cher.

Qu’est-ce que l’électricité verte ?

Comme dit dans un paragraphe précédent, le souhait des politiques mais aussi des personnes, est de se détourner des énergies fossiles et de les remplacer par des énergies renouvelables ; c’est-à-dire qui ne s’épuiseront pas. Creuser pour les extraire a une incidence non négligeable sur la planète.

Même si elles sont encore un peu plus chères que les énergies fossiles, les énergies renouvelables comme celles que nous avons pu citer auparavant, sont des alternatives séduisantes pour les consommateurs qui veulent faire un geste pour l’environnement. Elles sont de toute façon amenées à se démocratiser, par la force des choses ; ce qui sous-tendra forcément une baisse des tarifs.

Je suis déjà chez un fournisseur d’électricité : comment changer ?

démarche en ligneVous vous imaginez déjà en train d’écrire un courrier expliquant pourquoi vous voulez partir et cela vous semble insurmontable ? Changer de fournisseur d’électricité n’a pourtant jamais été aussi simple. En souscrivant une nouvelle offre ailleurs, le fournisseur choisi se charge des démarches, une fois qu’il connait les chiffres du compteur, pour les basculer sur le nouveau contrat. Il se charge de résilier l’ancien et c’est tout.

On a tendance à penser que parce qu’on est lié par un abonnement, on est lié par contrat. En ce qui concerne les particuliers en France pour les fournisseurs énergétiques, cela est faux. On peut changer aussi souvent qu’on le veut et cela est gratuit.

Le plus souvent, le transfert de contrat peut se faire le jour même, directement en ligne, pour plus de praticité. Mais vous pouvez aussi souscrire votre nouvelle offre par téléphone, ne serait-ce que pour éprouver la qualité du service client et leur manière de répondre aux différentes questions que vous leur poserez. Comme toute prestation de ce type, le consommateur a un délai de rétractation de 14 jours. Rapide, efficace et tout cela pour payer moins cher son électricité, qui dit mieux ?

FAQ autour des fournisseurs d’électricité

A présent, vous devez en savoir un peu plus sur les comparateurs d’électricité et ce qu’ils peuvent vous apporter pour payer votre électricité au prix le plus juste. Pourtant, quelques questions peuvent rester en suspens. Nous vous aidons à y répondre.

Pas de résultat dans ma commune quand j’utilise un comparateur d’électricité : que faire ?

faq éléctrcité

Si vous résidez dans les DOM-TOM ou encore en Corse, il est possible que vous fassiez partie des 5% de la population qui ne peuvent pas être desservis par Enedis et son réseau de distribution. Dans ce cas, malheureusement, le choix du fournisseur n’est pas possible.

Particuliers ou pros : quelles différences pour l’électricité ?

On parle beaucoup des comparateurs d’électricité quand on s’adresse aux particuliers. Pourtant les entrepreneurs ; quels que soit la taille de leur entreprise et leur secteur d’activité sont tous concernés, eux aussi, par les tarifs de l’électricité. Réduire leurs charges fixes est pour eux tout aussi importants. Pourtant, les besoins ne sont pas les mêmes, surtout pour les structures de très grande taille ou nécessitant des machines-outils fonctionnant à l’électricité pendant de longues heures, y compris la nuit.

Les fournisseurs ne sont pas les mêmes que pour les particuliers, mais eux aussi peuvent être mis en comparaison pour réduire la facture annuelle. La libéralisation du marché de l’énergie est aussi pour les professionnels un moyen de choisir son électricité pour payer moins cher, mais aussi de les choisir en vertu de certaines valeurs, par exemple, que la structure souhaite véhiculer, comme l’électricité verte. Des comparateurs en ligne existent pour les entreprises, afin de répondre à leurs attentes.

Changer de fournisseur d’électricité sans contrainte, c’est possible ?

Le changement de fournisseur d’électricité ne relève pas du parcours du combattant, bien au contraire. De nombreuses personnes qui déménagent ont pu constater déjà ; rien qu’à ce niveau ; à quel point il était facile désormais de faire basculer son contrat sur un nouveau logement. Changer de fournisseur, c’est maintenant tout à fait pareil. Tout se fait via Internet ou par téléphone. Les comparateurs d’électricité permettent de trouver la meilleure offre, de se rendre sur le site de la compagnie choisie pour souscrire le nouveau contrat.

C’est le nouveau fournisseur qui se charge de toutes les démarches. Il n’y a pas de coupure de courant, il ne faut pas changer de compteur non plus. Qu’importe par qui il a été posé et depuis quand. Le souscripteur du nouveau contrat recevra sous 4 semaines une facture de clôture de son ancien fournisseur d’énergie. Aucun changement n’est à constater donc, la plupart du temps, sauf le montant sur la facture, le plus souvent qui sera en faveur du demandeur.

Ensuite, quel que soit le fournisseur choisi, ce sera toujours Enedis qui se chargera d’envoyer quelqu’un pour le dépannage ou encore effectuer une intervention sur une ligne électrique.

Comment réduire sa consommation d’électricité ?

Utiliser un comparateur en ligne est le meilleur moyen de faire baisser sa facture d’électricité. Mais réduire sa consommation énergétique, c’est possible, en adoptant tous les jours quelques gestes plutôt simples. Si tous les membres de la famille s’y mettent, ce sont des économies en plus qui seront à porter au crédit de tous, en plus de ce qu’aura permis le comparateur d’électricité. Prêts à payer moins cher votre électricité ? Allez, nous vous donnons quelques astuces.

  • Si vous consommez beaucoup sans avoir un bon confort thermique, sans doute que votre habitation est mal isolée. Procéder à quelques améliorations va sensiblement faire baisser le montant de vos factures et cela apporte une plus-value à votre bien en cas de revente. Des aides de l’Etat sont mobilisables, en fonction des ressources et des travaux à réaliser ;
  • Quand cela est possible, privilégiez la lumière naturelle plutôt que les lampes (lumière artificielle). La lumière du soleil est gratuite !
  • Bien sûr, prendre un bain dans une pièce bien chaude est agréable, mais toutes les pièces n’ont pas besoin d’être autant chauffées. Dans une chambre, le maximum pour bien dormir, c’est 18° ;
  • D’ailleurs, si les bains permettent de se délasser, cela consomme beaucoup d’eau…et d’électricité car c’est le ballon qui se charge de la faire chauffer. Un bain par semaine seulement permet de faire baisser la facture et les douches ne doivent pas durer plus de 3 minutes au grand maximum ;
  • Réduire son thermostat d’un degré dans chaque pièce, c’est 10% d’économies, voire plus ;
  • L’électricité, c’est aussi l’éclairage : pensez à éteindre après avoir quitté une pièce et apprenez ce geste très tôt aux enfants. Adoptez sans attendre ; si ce n’est déjà fait ; les ampoules basse consommation LED. Si elles coûtent un peu plus cher à l’achat, elles peuvent durer des années et surtout elles sont très peu énergivores ;
  • Vous changez d’électroménager ? Surtout sur des appareils de grande taille (congélateur, réfrigérateur, four…), regardez avec attention les étiquettes et visez les A+++. Même si ces produits sont un peu plus onéreux, vous allez vite voir la différence sur vos factures, au fil des mois ;
  • Savez-vous qu’un réfrigérateur avec une partie freezer consomme plus quand beaucoup de glace se forme ? Pensez à dégivrer une fois par an ou mieux, achetez un appareil qui propose une fonction sans givre. Dans le même ordre d’idée, un frigo vide consomme plus. Si vous partez en vacances ou même si vous avez un appétit d’oiseau, remplissez-le avec des bouteilles d’eau, s’il le faut, pour consommer moins ;
  • Lorsque vous cuisez dans une casserole ou une poêle, pensez à mettre un couvercle. La montée en température et donc l’ébullition, si vous voulez vous préparer des pâtes ou du riz par exemple se fait trois fois plus vite, donc vous consommez moins ;
  • Pensez à éteindre tous vos appareils avant de vous coucher : ordinateur, télévision : beaucoup d’appareils restent en veille. Tout cela mis bout à bout consomme du courant (80 euros par an, en moyenne) ;
  • Avant de vous coucher, mettez votre linge à laver, si votre machine s’arrête automatiquement en fin de cycle. En une nuit, le linge ne prend pas d’odeur. Et si vous êtes encore debout, profitez-en pour le faire sécher sur les radiateurs (si c’est possible) ou de mettre votre sèche-linge en route, pour profiter des heures creuses. C’est moins cher comme nous l’avons expliqué. De nombreux appareils disposent également d’un mode éco, pourquoi s’en priver ?