Fablab pédagogique : Apprendre en faisant et en expérimentant (écoles, EPN et formations)

fablabL’avenir est-il aux fablabs pédagogiques ? Ce nouveau concept essaime actuellement dans le monde scolaire et également dans le secteur des EPN (espaces publics numériques). Renouvellement pédagogique ou non, telle est la question !?

Qu’est-ce qu’un fablab pédagogique ?

Un modèle de fablab adapté au monde de l’éducation, des EPN et de la formation qui valorise concrètement la collaboration et l’intelligence collective.

L’objectif est de faire travailler ensemble un même secteur métier (les enseignants, les formateurs, les animateurs multimédia des EPN) mais aussi bien entendu les « élèves », apprenants, stagiaires en « fabriquant » l’éducation, la formation… Bref, « faire cours » c’est d’abord faire : fabriquer, tester, inventer, prototyper… en documentant le « faire » (tutoriels, guides…).

Les enseignants, d’abord des « makers » (faiseurs) ?

Si la formule parait de prime abord provocatrice, le but est aussi de détourner les outils et de construire des projets. Dans cette vision, les enseignants et animateurs multimédia sont des créateurs (de supports, de prototypes, de modèles, d’évènements). Ils confrontent leurs idées avec d’autres, font part de leur difficulté et blocage.

On retrouve le concept de fablab pédagogique au sein de ce dossier de l’Expérithèque, la bibliothèque des expérimentations pédagogiques (Ministère de l’Education nationale).

2 exemples de type de fablabs pédagogiques

Dans la réalité, des expérimentations de fablabs pédagogiques se distinguent déjà. Citons 2 exemples :

Les proflabs

2 enseignants de la Cité scolaire de Beaumont (Redon) mettent en place des ateliers transdisciplinaires avec des visites de proflabs. Le site Proflab.org regroupe des informations sur ce qu’est un proflab : « une nouvelle expérience qui permet aux enseignants de travailler de manière différente ».

Le proflab à destination des enseignants se construit en 3 temps :

  • Les visites de profs : le moment de l’ouverture, de la rencontre en situation, de l’événement, en silence…
  • Le lab des Profs, le temps collectif, du partage: la réflexion a fait son travail et chacun a désormais transformé ce qu’il lui est arrivé lors des visites en questions, en projets, en désir de constitution d’équipe,
  • La fabrique/l’atelier : prototypages les mains dans le cambouis… travail en équipe dans les classes et ailleurs.

Pour en savoir plus :

La vidéo : qu’est-ce qu’un proflab ?
Les schémas essentiels à une bonne compréhension du Proflab (pdf)
Le texte de la philosophie de Proflab (pdf)
La charte des visites Proflab (pdf)

Le dispositif est complété par e-Proflab, une plateforme numérique d’échanges où le projet de Redon est décrit via ses 2 articles :
Proflab Cité scolaire de Beaumont Redon et  un exemple de hublot pour un Proflab local.

Fablab pédago

Au SCEREN-CDDP des Deux Sèvres (Centre Départemental de Documentation Pédagogique), la définition du fablab pédagogique se concentre sur cette formule : « un lieu, une date, un groupe… pour produire ensemble ».

Les enseignants peuvent se former en apportant leurs projet et leurs expériences au sein d’ateliers de production : blog pédagogique, journal scolaire numérique, tablettes, web radio scolaire, réseaux sociaux, cartes mentales, etc.

3 thématiques sont proposés au long de cette année scolaire :

  • « Je souhaite réaliser et publier sous différentes formes un journal scolaire numérique »,
  • « J’organise un projet en dehors de la classe et je souhaite valoriser ce travail avec les outils numériques »,
  • « Je souhaite intégrer les outils numériques à ma démarche pédagogique (cartes mentales, réseaux sociaux, tableau interactif, …) ».
AddInto

Licence : Lire la licence dans une nouvelle fenêtre Creative Commons by-nc-sa
Géographie : France

Tags: , , , , , ,

Ressources similaires



2 commentaires à “Fablab pédagogique : Apprendre en faisant et en expérimentant (écoles, EPN et formations)”

  1. avatar cddpoise :

    Bonjour,

    A ajouter dans votre agenda :

    FAB LAB PEDAGO : 1 semaine pour produire en mode collaboratif

    REJOIGNEZ LE FAB LAB PEDAGO avec vos projets et vos expériences pour partager et échanger !

    L’équipe du CANOPÉ – site de Beauvais (ancien nom : CDDP de l’Oise) vous invite à participer au FAB LAB PEDAGO pour entrer de plain-pied dans le numérique pédagogique et produire en mode collaboratif…
    Au menu des ATELIERS DE PRODUCTION : vos projets, blog pédagogique, journal scolaire numérique, tablettes, web radio scolaire, réseaux sociaux, cartes mentales, etc.

    TROIS IDEES pour démarrer sont proposés tout au long de la semaine :
    1/ « Je souhaite réaliser et publier sous différentes formes un journal scolaire numérique »
    2/ « J’organise un projet en dehors de la classe et je souhaite valoriser ce travail avec les outils numériques »
    3/ « Je souhaite intégrer les outils numériques à ma démarche pédagogique (cartes mentales, réseaux sociaux, tableau interactif, …) »

    En savoir plus :
    http://crdp.ac-amiens.fr/cddpoise/blog_mediatheque/?p=12917

    cordialement,

  2. avatar transmooc :

    Bonjour,

    L’avenir est-il aux fablabs pédagogiques ?

    Non, l’urgence est d’ouvrir l’école en long en large, en travers.

    L’urgence est d’ouvrir l’école comme fab lab d’innovation ouverte et contributive, avec comme acteurs, les élèves, les enseignants et tous les autres élèves concernés (c’est à dire tout le monde).

    PROJET OUVERTURE

    La fulgurance des changements en cours et à venir, la difficulté des pouvoirs économiques et politiques à les appréhender, à les réguler et à les anticiper induit une violence banalisée normale : celle-ci nous ségrége et nous produit dans l’isolement d’une piètre réussite scolaire, d’une piètre réussite du vivre ensemble, d’un piètre futur de vie et de fin de vie, d’une piètre élite ghettoisée déconnectée.

    Face à cet état, le constat des manœuvres dans l’éducation est l’éparpillement, l’épuisement, l’ébahissement, la fuite en avant , la fuite en arrière, la recherche de l’entre-soi, le repli sur soi réel et virtuel, le réductionnisme individuel, la récrimination existentielle, sociale…. et l’attente……: génies futuristes, start-up messianiques , miracles technologiques et guerres probables (http://www.attali.com/actualite/blog)…

    Nous résumerons l’ensemble à de l’enfermement individuel, générationnel, collectif.
    L’innovation contemporaine de sa violence innove à l’enfermement, à la protection, à la perfection des outils de transparence et de surveillance.

    Le comportement convenu du citoyen ordinaire, du consommateur/acteur local, du parent commun, du parent âgé, du retraité, du quidam quelconque, de l’enseignant de base est de faire avec, de composer, de réaliser sa tache, sa présence le mieux qu’il peut.

    La note collective est sans appel : peut mieux faire, doit mieux faire, ne doit pas se laisser aller, se décomposer….

    OUVERTURE

    Collège Lab

    Le collège lab est un laboratoire d’innovation ouverte.

    Le collège lab se définit de l’ouverture, de son ouverture comme bien-commun, en long en large et en travers.
    Il vise à ouvrir son espace, son temps , ses usages, son projet, ses acteurs, son potentiel à d’autres apprenances opportunes au bénéfice de l’excellence des enseignances en son sein. Il anticipe la mutualisation des outils, des productions, des savoirs. Il cherche, il recherche à maximiser l’intelligence des présences, des accompagnements, des accueils, des environnements, des usages, des partages, des devenirs d’usages, des investissements….

    Le collège lab est donc, concrètement, dans sa volonté d’ouverture, un effort d’ouverture à d’autres acteurs, aux familles, à d’autres communautés d’apprentissages et de partages, à d’autres investissements cumulatifs.

    Dans le collège lab, l’apprenant c’est nous, nous tous, dépendamment de l’âge des présents, de la fonction assignée du professionnel et de l’amateur, de l’associatif ou de l’institué, du privé ou du public, du familiale et du collégial, de l’héritage ou de l’acquis, du formel et de l’informel, du virtuel et de l’actuel, de l’enseignant et de l’apprenant.

    Le collège lab est une prise en compte de la complexité, le collège lab envisage l’enseignement complexe, le collège lab accepte la gestion du complexe. Le collège lab est une appropriation des technologies existantes à l’usage d’une apprenance ouverte, augmentée, complexe. Le collège lab estime de ce possible technologique qu’il en est l’heure.

    Ce mélange des genres, des approches, des parcours, des circulations, des priorités, des hiérarchies et des savoirs prend acte de la subversion générale des valeurs, prend acte de ce qui s’impose et advient de l’homme augmenté, de l’homme moyenné, de l’homme diminué, prend acte d’une force raisonnante, protectrice de masse, légitimée d’une violence préalablement industriellement enclenchée, prend acte de la violence annoncée, de la tentation de l’homme transnormalisé, évalué, traqué, tracé, profilé, orienté, déqualifié: un certain rêve totalitaire, une certaine utopie court-termiste rayonnante d’aveuglement ….

    Le collège lab est un recours,
    est un besoin, une nécessité, il récuse la fatalité d’une libéralisation de la violence normalisée neutre et artificielle. Les nouvelles technologies de normalisation ne sont pas des innovations, elles sont anciennes, régressives : elles oublient la culture, l’histoire, la nécessité pour l’humain d’être en capacité de penser sa liberté.

    Le collège lab est une contre-mesure technologique générationnelle
    Il est un institut technologique de mutualisation intergénérationnelle : il vise à prendre en compte l’épaisseur de la transmission et à élargir le domaine de l’apprenance. Il se fonde Il engage et fait le pari d’un futur singulier autre : celui d’une intelligence collective pour tous, partagée, augmentée, qui naît d’une liberté d’apprentissage confrontée en commun, qui naît d’un environnement d’apprentissage ouvert, augmenté, connexioniste et diffairé.

    Le collège lab est élitaire pour tous, est solidaire pour tous,
    le collège lab relève d’un laissez-faire non-ordinaire,
    Le collège lab n’est pas une utopie , il est de l’ordre du possible : c’est un choix.
    Oui, il est possible d’accepter de ne pas condamner l’autre au non savoir, à une dépossession des savoirs,
    Oui, il est possible qu’une communauté intergénérationnelle décide de se réunir, de s’unir autour de l’amélioration de ses conditions d’existence, de transmission. Oui, il est souhaitable que tout les enfants soient en capacité de choisir, de faire des études supérieures.
    Il refuse le laissez pour compte. Il vise à produire et à partager des stratégies éducatives plurielles, constructivistes, connexionnistes d’éveil et d’appropriation, d’individuation, de la transindividuation, en misant sur la créativité et l’inventivité de tous ses acteurs, intervenants, participants, familles…. Dehors/Dedans.

    Le collège lab est une connectivité/collectivité locale/globale,
    Il est de fait international et il respecte la charte de l’unesco qui engage l’humanité à l’humilité et aux respects des conditions d’existences, d’enseignances et d’apprenances. Le collège lab désire, décline et pense son ouverture en alliance commune avec l’ouverture d’autres collèges situés ailleurs sur la terre.

    Le collège, aujourd’hui, est en grande part médiateur entre les échecs premiers et les échecs à venir. Le collège lab prend en compte cette réalité et, se fondant sur le cadre de référence de la scolarité obligatoire, le socle commun de connaissances et de compétences, il entre, de fait, dans son ouverture, une ouverture aux acteurs premiers (enfants, enseignants, familles…) du socle commun: un travail de rebours, de mise à plat, de partage , d’alliance, de transindividuation, de collaboration et de co-construction ( aller-retour, lieu, espace, temps, projet, initiative, réalisation).

    Le collège lab prend en compte la difficulté, aujourd’hui, d’enseignance et d’apprenance. Il prend en compte la difficulté du métier d’élève, d’enseignant, de parent. Il prend en compte la souffrance au travail. Il prend en compte le genre chez les enseignants, chez les élèves, chez les parents. Il prend en compte le genre et et la stéréotypie des comportements, des orientations. Il prend en compte la progression massive des échecs scolaires chez les garçons et ses conséquences. Le collège lab vise à transformer l’eco(le)système existant.

    Le collège lab est une maison verte.
    Le collège lab est un laboratoire d’innovation ouverte et contributive.
    Le collège lab est une école démocratique, un espace démocratique.
    Le collège lab est une ruche, un tiers-lieu.
    Le collège lab est une université du goût, une université des savoirs d’expérience.
    Le collège lab est une plate-forme ouverte virtuel et actuel.
    Le collège lab vise l’excellence et revendique l’évaluation de ses contributions, de son innovation singulière.

    https://plus.google.com/u/0/communities/114795065359838443184

Poster un commentaire

Merci de vous inscrire ou de vous connecter pour rédiger un commentaire.

 

Formations animateurs

Exporter le widget

Suivre NetPublic

  • S'abonner au flux RSS
  • NetPublic sur Twitter (site externe)
  • NetPublic sur LinkedIn (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Dailymotion (site externe)
  • Les vidéos NetPublic sur Youtube (site externe)
  • NetPublic sur Google+ (site externe)
  • NetPublic sur Scoop.it (site externe)
  • La galerie photos NetPublic sur Flickr (site externe)

Facebook

Se connecter

Pour poster un contenu, participer au forum






S'inscrire   -   Mot de passe oublié ?

Forum

Aller sur le forum Net Public (Nouvelle fenêtre)
Espace de discussion